Session EUROPAN 10

Anne de lancement : 2009

Pays : France

Site : L'Isle d'Abeau

Titre proposition : Un scénario d'établissement humain

Code anonymat : DM009

Mandataire : Samuel Martin

Statut : Lauréat

Niveau de documentation : 75%

Équipe de conception

Mandataire
Samuel Martin, Architecte, Française 
Associs
  • Christophe Duburcq , Architecte, Française
Collaborateurs

Description

Samuel Martin et Christophe Duburcq ont imaginé un processus de colonisation progressive du site, considérant possible de « dépasser l'antagonisme apparent entre contexte métropolitain et projet local ». Leur projet se fabrique via trois types de coopératives centrées sur l’habitat, la construction et l’agriculture. Une requalification paysagère, la restauration géographique d'un territoire agricole de plateaux, de coteaux et de vallées façonnées par l'eau précède les constructions. Les logements sont groupés en barres ou en rangées de maisons individuelles, formant une bande urbanisée qui relie les équipements et laisse libres des poches de nature. Les espaces publics sont organisés pour favoriser la mobilité de proximité et refonder une échelle de quartier. La mise en œuvre du projet coopératif doit permettre de relocaliser les échanges sociaux, culturels et économiques des futurs habitants. Le dessin montre une bonne maîtrise de la cohabitation entre espace public et une certaine idée de la densité à travers une architecture agricole et industrielle économe en moyens.  

Avis du jury

L’intérêt du projet réside dans son scénario de mise en relation des habitants avec leur territoire. Il s’agit d’un projet processus de colonisation progressive du site, fabriqué par 3 types de coopératives (habitat, construction, agriculture). Une re-qualification paysagère (soutènements) précède les constructions. Chaque parcelle est susceptible d’évoluer. Les logements sont groupés en barres, bandes ou rangées de maisons individuelles. Le projet propose un lien entre ville et milieu naturel, la bande urbanisée reliant les équipements laissant libre des poches. La densité est définie par le rapport entre les besoins des habitants et les surfaces nécessaires à leur culture. Le projet fait la démonstration d’une nouvelle façon d’envisager l’urbanisation d’un terrain vierge : l’utilisation d’un registre esthétique inspirée d’une architecture agricole et industrielle témoigne d’une volonté d’économie de moyens. Les dessins montrent à quel point le projet maîtrise la qualité de l’architecture et des espaces publics tout en assurant densité, mixité et appropriation par les habitants.  

Revue de presse

 

Liste des documents (tlchargement)

8 documents accessibles