Session EUROPAN 10

Anne de lancement : 2009

Pays : France

Site : L'Isle d'Abeau

Titre proposition : Bandes à part

Code anonymat : PH505

Mandataire : Charles Bessard

Statut : Cité

Niveau de documentation : 75%

Équipe de conception

Mandataire
Charles Bessard, Architecte, Française 
Associs
  • Nanne De Ru , Ingénieur, Hollandaise
Collaborateurs
  • Kristina Tegnér , étudiant en architecture, Suédoise
  • Annabelle Blin, Architecte, Française
  • Peter Nilsson, étudiant en architecture, Suédoise
  • James Falconer, Architecte, Anglaise

Description

Dans ce projet, les architectes Charles Bessard et Nanne de Ru, avec Annabelle Blin, Kristina Tegner, Peter Nilsson et James Falconer ont tenté de répondre à trois questions : 1-Comment conserver le paysage du coteau tout en l’urbanisant ? Il ne s´agit plus de consommant le paysage mais d’en produire. Le projet propose d’amplifier les qualités paysagères du coteau en le reboisant. Des spécificités paysagères fortes devraient contribuer à l’émergence de spécificités urbaines tout aussi prégnantes. 2-Comment consolider le paysage en proposant une nouvelle identité urbaine ? En utilisant le bâti comme moyen d’« annoter » les éléments fondamentaux du paysage. « Bandes à part » est l’image d’un urbanisme moderne à la fois dense et décongestionné, reposant sur une utilisation intensive des infrastructures collectives. C’est aussi un urbanisme offrant une grande diversité de typologies, d’expériences et d’espaces publics. 3-Comment, enfin, répondre à une demande d’habitat de faible densité tout en augmentant la densité réelle ? En important les qualités fonctionnelles de la maison individuelle au sein d´un habitat collectif : une entrée de plain-pied, un espace extérieur privatif, une distribution verticale des logements et une diversité des typologies et des vues. Les espaces extérieurs privatifs sont transformés en patio et deviennent le cœur des logements. L’espace public devient semi-public, favorisant son appropriation et la constitution d’une communauté.  

Avis du jury

Ce projet choisit de définir un espace urbanisable en respectant et en amplifiant les qualités paysagères existantes (coteaux boisés / plateaux cultivés prairies / extension du plan d’eau) Il envisage deux bandes bâties valorisant les formes d’habitat individuel ou intermédiaire (village linéaire, maisons radiantes, logements en gradins) et entrelace bâti et nature. Le jury a apprécié la grande qualité de valorisation des entités paysagères ainsi que celle du respect de la topographie du site. Le lien entre la ville et le milieu naturel est souligné par les relations dynamiques créées par la suppression des espaces privés en périphérie des logements. L’idée est intéressante de commencer par consolider la nature avant de l’urbaniser. Manque sans doute une réflexion sur la mixité programmatique.  

Revue de presse

 

Liste des documents (tlchargement)

8 documents accessibles