Session : EUROPAN 10

Anne de lancement : 2009

Pays : France

Statut : Organisateur

Nombre de sites : 6

Nombre de participants : 429

Niveau de documentation : 75%

Sites

Sites

Gnralits

Calendrier
Forum européen des sites : 10 & 11 novembre 2008 (Paris)
Ouverture des inscriptions : 19 janvier 2009
Évènement de lancement en France :3 février 2009 (Cité de l’architecture et du patrimoine, Paris)
Rencontres locales Villes – Candidats : 16 mars au 9 avril (sur les sites)
Date limite d’inscription : 29 mai 2009
Date limite de rendu des projets : 29 juin 2009
1e phase jury français : 9 & 10 octobre 2009 (Paris)
Forum européen des Villes et des Jurys : 6 & 7 novembre 2009 (Graz, Autriche)
2e phase jury français : 11 & 12 décembre 2009 (Paris)
Annonce des résultats : 18 janvier 2010
Forum français des résultats : 24 mars 2010 (Cité de l’architecture et du patrimoine, Paris)
Forum européen des résultats : 28 & 29 mai 2010 (Neuchâtel, Suisse)  
Description
 

Jury

Prsident
Yves Laffoucrière 
Membres nationaux
  • Jean Gautier
  • Pascal Dayre
  • Yves Laffoucrière
  • Xavier Gonzalez, Architecte, urbaniste
  • David Mangin, Architecte, urbaniste
  • Annie Tardivon, Paysagiste
Membres trangers
  • Kaye Geipel, Architecte, Allemande
  • Paola Vigano, Architecte, urbaniste
  • Françoise Archambault, Architecte, urbaniste
Membres supplants
  • Gilles Sensini, Architecte, urbaniste
  • Rachid Kander, responsable des projets urbains , Française
Rapport du jury
Le jury de la dixième session du concours Europan présidé par Yves Laffoucrière, directeur général de l’Immobilière 3F a sélectionné, en décembre dernier, 18 équipes (4 lauréates, 10 mentionnées et 4 citées), toutes françaises à l’exception d’un trio italien mentionné à Seilh, d’un projet néerlandais mentionné à Dunkerque et d’une équipe franco-hollandaise (et installée au Danemark !) citée à l’Isle d’Abeau.
429 concurrents se sont mesurés sur les seuls six sites français. Cette édition a attiré plus du double de candidats que la précédente. A l’échelle européenne, (62 sites dans 9 pays, 2430 projets), les jurys nationaux ont récompensé 56 lauréats, mentionné 67 équipes et cité 85 projets.
Volonté de se confronter « en vrai » à la grande échelle, espoir d’un accès à la commande, quête du « Graal » des jeunes architectes, difficultés dues à la crise ou attrait des sites qui ne sont pas systématiquement des friches industrielles à reconvertir ? Les résultats de ce grand brassage d’idées réenclenché tous les deux ans donnent en tout cas une couleur à l’humeur architecturale et urbaine du moment. Et les candidats se sont jetés sans complexe dans les problématiques proposées par le concours : cette fois-ci, rien moins que de définir une urbanité européenne.
Même si les programmes énoncés par les villes insistent sur le développement durable, ce sujet semble désormais intégré aux projets au même titre que les contraintes topographiques ou spatiales, ce qui ne signifie pas qu’il soit toujours complètement appréhendé. Le paysage devient un élément de contexte, au même titre que les contraintes de terrain ou que les grandes infrastructures. Enfin, si la densité est souvent imposée par les maîtres d’ouvrage, la hauteur n’est plus systématiquement envisagée comme la meilleure des réponses. La mode des tours a fait long feu. Le petit habitat collectif mixé à une typologie individuelle groupée sur le modèle du lotissement dense est souvent préféré par les candidats. Leurs projections, sans doute moins spectaculaires, ont le mérite de paraître techniquement et économiquement plus réalistes que de grands gestes, esthétiques mais souvent inadaptés à la taille et aux contextes économiques des villes.  

Organisation

Secrtaire gnral
Anne Vigne 

Revue de presse

DAVOINE Gilles,'Europan 10 : les six sites à la loupe' , in Le Moniteur, 09 janvier 2009 

Liste des documents (tlchargement)